possibilis ou l’inatteignable


 

possibilis possibilis

 

Possibilis ou L’Inatteignable

un performance de et avec Anatole Couety et Emily Zuckerman

 

Nous ont commencé avec l’analyze d’un objet: la corde. Un objet qui peut être assez facilement un lien qu’un barrier.  Nous était aussi inspiré par deux videos, un des fragments des actions difficile mais bien maîtrisé, l’autre un video d’un pigeon qui apparaître d’essayer à regarder un direction bien impossible à regarder. 

Avec tout ça nous arrivont de questionner le moment du debut de l’impossibilité, et de cherecher à habiter un espace (la frontier) entre la possible et l’impossible. Ça ouvre plein des questions... C’est quoi la qualité d’un frontier? Comment est-ce que nous pouvons pousser chaque element dans ses propres limites? Lesquelles peuvent être dépassées? Sans créer la rupture, la fracture? Qu’est-ce que c’est de chercher l’impossible? Est-ce que c’est un desir de vivre dans le échec constant? Qu’est-ce qu’on est prêt de risquer pour pousser les limites de l’impossible? Qu’est-ce qu’on cherche à gagner?

Deux apprentis, deux humains, deux vies, deux disciplines, deux visions, deux langues, une direction: le risque, et dedans, l’amplitude, la prouesse, la performance, le dépassement.

Nous ont commencé avec l’analyze d’un objet: la corde. Un objet qui peut être assez facilement un lien qu’un barrier.  Nous était aussi inspiré par deux videos, un des fragments des actions difficile mais bien maîtrisé, l’autre un video d’un pigeon qui apparaître d’essayer à regarder un direction bien impossible à regarder. (la deuxième video se trouve ici: https://vimeo.com/100406650)

Avec tout ça nous arrivont de questionner le moment du debut de l’impossibilité, et de cherecher à habiter un espace (la frontier) entre la possible et l’impossible. Ça ouvre plein des questions... C’est quoi la qualité d’un frontier? Comment est-ce que nous pouvons pousser chaque element dans ses propres limites? Lesquelles peuvent être dépassées? Sans créer la rupture, la fracture? Qu’est-ce que c’est de chercher l’impossible? Est-ce que c’est un desir de vivre dans le échec constant? Qu’est-ce qu’on est prêt de risquer pour pousser les limites de l’impossible? Qu’est-ce qu’on cherche à gagner? 

Sur les premières essais, nous ont trouvé que les categories d’essais sont determiné par qu’est-ce qu’on risque, sur qu’est-ce qui change pendant que nous approchons la limite, et sur si c’est une limite qui est possible de surmonter ou pas? Nous ont egalment cherché la beauté qu’on peut trouver dans le determination d’essayer et échouer encore et encore. Est-ce que ça nous pousse vers la créativité de chercher des nouveaux solutions ou vers la répétition et force exerté jusqu’à ce que quelque chose cède?